• Vendredi 1

    Voilà mon premier vrai vendredi célibataire pure et dure ...

    Suis-je encore en vie ?

    Oui.

    Et plus que jamais, en VIE.

    Je me suis fais plaisir. Une longue et douce promenade dans le crepuscule, à la lumière tiède des réverbères .... Je suis passée devant des lieux que je connais depuis mon adolescence.

    J'ai laissé couler mes larmes, au risque de passer pour folle. Je suis repassée devant le restaurant où J-Louis m'avait emmenée au début de notre relation, où il m'avait sorti "le Grand Jeu". Certes, cela fait mal, mais c'est le passé. A l'époque il était plein d'illusions, et moi bien bête et trop gentille pour oser lui dire qu'il fallait cesser car je n'y croyais déjà pas.

    En fait j'ai beaucoup médité .... je n'ai jamais pu et su apprécier ma relation dernière, car je n'étais pas prête, je n'avais pas fais mon Deuil. Certes, il a été charmant et prévenant, nous avons passé des moments d'une intensité particulière, mais mon coeur, et mon esprit, étaient ailleurs. Mortifiés, si je puis dire.

    Là, j'ai érigé une sphère qui se remplie doucement, d'amour, d'amour pour moi, d'amour pour mes proches. Ceux qui ne m'ont pas abandonnée. Une pensée forte pour mon père, ma mère malgré tout, car j'ai la chance de ne pas être totalement et irrémédiablement seule. Déçue au demeurant, de bien d'autres personnes. Cela m'aide à faire le point ...

    Et pour terminer, ce soir ...


    « Si la solitude sépare, elle tranche bien des liens qu'on ne coupe qu'à regret, mais elle permet de plonger des racines dans ce qui est essentiel. »
    Eugène Delacroix

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :